Stage clécy

11 avril au 15 avril 2022

 

Nous étions 11 jeunes (2 filles et 9 garçons) des Lycées Robert Doisneau de Corbeil et Rosa Parks de Montgeron pour ce stage d'initiation aux premiers grands vols à Clécy .

Dès notre arrivée Sami et Françoise nos moniteurs, nous ont accueillis sur le terrain d'atterrissage de Clécy pour un rappel de la terminologie qui sera utilisée pendant le stage et une série de gonflage pour évaluer nos compétences .

A notre retour au gîte, nous avons constitué des groupes afin de se partager les tâches quotidiennes (préparation des repas, vaisselle…). Nous nous sommes rapidement rendus compte qu’en nous entraidant, nous aurions plus de temps libre pour faire des jeux de société en soirée.

 

Le lendemain rendez-vous de bonne heure sur la pente école Sud afin d'améliorer nos sensations de prise en main du parapente par un vent irrégulier à fort . L'après midi le temps s'étant dégradé, Sami nous a fait un long cours théorique le décollage, l'atterrissage et les différents plan de vol pour l'approche du terrain .

 

Le Mercredi un brouillard dense le matin , cours théorique à nouveau (le parachute de secours) puis on s'est rendu sur le terrain de décollage sud pour le découvrir . En attendant que le brouillard se dissipe nous avons affiné notre préparation par des gonflages en arrière du décollage . Enfin le ciel s'est éclairci , la décision est prise nous ferons notre premier grand vol après avoir répété mentalement le plan de vol. Si nos décollages étaient satisfaisants , notre pilotage était encore assez maladroit. Les consignes étaient souvent répétées surtout au moment de l'atterrissage où nous arrivions pour certains sur les fesses ou à plat ventre voire perché dans un arbre pour l'une d'entre nous .

 

Le jeudi fut une très belle journée , le matin 2 vols sur le déco sud puis départ pour le bord de mer à Vierville . Le vent était faible , un dénivelé de 40 m avec des vols de moins d'une minute , une grande plage de sable ou nous attendait Françoise qui s'assurait de notre bonne gestuelle de trajectoire de prise de terrain d’atterrissage . Au fur et à mesure des essais , les consignes nous rendaient de plus en plus autonomes au décollage comme à l'atterrissage . Nous remontions rapidement à pied de la plage au décollage pour faire un maximum de vols . Ceci a été possible car nous nous entraidions pour plier les voiles.

 

Le vendredi dernier jour , une fois le gîte rangé , nous sous sommes rendus à nouveau au décollage sud de Saint Omer pour effectuer encore quelques vols de plus en plus en autonomie .

 

Toute chose ayant une fin , nous quittions la Suisse Normande sous un ciel radieux pour retourner en région parisienne avec une partie de la tête encore dans les nuages .

 

Nous remercions le staff d'encadrement Mmes Suzanne et Trecartes professeurs d'EPS, Alain et Hugues animateurs ffvl pour cette belle expérience aéronautique , nos deux moniteurs Françoise et Sami pour les progrès qu'ils nous ont fait faire en quelques vols , Le Cdvl91 ainsi que la Ligue Paris Ile de France de vol Libre pour le soutien logistique et financier qu'ils nous apportent pour rendre ce projet accessible . Une pensée également à nos parents qui nous ont fait confiance en nous autorisant à participer à ce séjour .

 

 

Axel, Charly, Clément L, Clément E, Djibril, Edwin, Estelle, Matéo, Maxime, Melissa, Mohammed.


le stage de parapente jeunes lycéens de l’Essonne s’est déroulé cette année du 11 au 16 octobre 2021.
15 jeunes, 6 garçons du Lycée Rosa Parks de Montgeron et 9 filles du Lycée Doisneau de Corbeil y ont participé.

Arrivée en début d’après midi à Clécy nous avons fait connaissance des moniteurs Sami et Maxime. Ils nous ont conduits sur une pente école pour une fin d’après midi de gonflage. Le mardi et le mercredi alternance de séances théoriques et de perfectionnement du gonflage de parapente pour assurer nos premiers décollages. Le jeudi la météo était parfaite vent de Sud faible pratiquement toute la journée, ce qui a permis de faire en moyenne 3 vols chacun.
Le lendemain, dernier jour, nous nous hâtions de ranger le gite pour se rendre sur le site de décollage. Malheureusement le vent très faible et mal orienté et malgré une patience à toute épreuve. Il a fallu prendre la décision d’un retour en région parisienne sans pouvoir faire d’autres vols.

Un grand merci aux équipes sur place et bénévoles : Hugues, Éric, Angélique, Sami et Suzanne.
Vous êtes au top !


Compte rendu du stage Démenciel 2021 à Orcières du 3 juillet au 18 Juillet

 

Nous avons comme chaque année participé à Démenciel . Nous étions 13 jeunes issus des deux Lycées de l'Essonne : Rosa Luxembourg de Montgeron et Robert Doisneau de Corbeil .

7 filles et 6 garçons de 12 à 21 ans . Nous nous sommes déplacer en train, en voitures personnelles et location du minibus du Lycée Doisneau . L'herbergement était au camping de la base de loisirs d'Orcières .

Ce stage s'est déroulé sur 6 jours pour certains , 9 jours pour d'autres et 15 jours pour deux d'entre nous , soit un total de 103 journées . La moyenne journalière fut de deux vols , Le temps fut mitigé, nous n'avons fait aucun vol le soir . Une journée standard commençait par les deux vols du matin puis cours théoriques l'après midi et retour au campement en fin d'apres midi pour profiter des activités de la base de loisirs . . Deux activités nous ont été proposées spontanement le Yoga à la station et un cours de pound par une Canadienne de passage, amie d'un moniteur . Nous avons eu le temps de passer la partie théorique du brevet initial de pilote voire meme de pilote autonome .

Sur un budget total de 6600 € , 2/3 proviennent des aides de différentes structures que voulons remercier : le Conseil Dépatemental de l'Essonne, le club Globe Trot'air, le Comité Départementl de Vol Libre, la Ligue Paris Ile de France de Vol Libre , la Fédération Fançaise de Vol Libre . Nos remerciements vont également à Michel Cossec directeur de l'école Ressources Parapente d'Orcières et ses collaborateurs Sébastien et Thomas qui ont assuré un enseignement de grandes qualités . Merci aussi à nos accompagnateurs pour leurs dévouements ; Angélique Juliette, Gwenael, Erick et Hugues .

 

 

À bientôt Démenciel 2022 !



Compte-rendu Démen’ciel 2020
Du 1er au 8 juillet, se tenait à Orcières la septième édition du stage Démen’ciel, un rassemblement national de jeunes parapentistes venus des quatre coins de la France. Sous l’égide de la Fédération Française de Vol Libre, sept oisillons franciliens ont participé à l’édition 2020 de Démen’ciel. 
Cette année encore, nous avons répondu présent malgré le contexte de crise sanitaire. À bord du mini-van, nous avons filé vers le Sud, les Alpes et Orcières pour redécouvrir les joies du parapente après deux mois de confinement. Les sept nouveaux pioupious que nous étions allaient intégrer l’aventure Démen’ciel et vivre une semaine riche en émotions, en progrès et en belles rencontres.
Sur place, nous retrouvons Michel (propriétaire de l’école Ressources Parapente) et une nouvelle recrue : Loic, un jeune moniteur de parapente. Les journées s’enchaînent vite : elles sont rythmées par les vols, les cours théoriques, les activités sportives et les barbecues.
Chaque matin, deux vols sont au programme. Au fur et à mesure que la semaine s’écoule, les pioupious aiguisent leurs ailes et deviennent progressivement plus à l’aise sous leurs voiles. Les nouveaux parapentistes en herbe progressent à vitesse grand V. Bientôt, Michel décrète le silence radio absolu : « Vous n'en avez plus besoin » plaisante-t-il. 
Plongés dans ce cadre idyllique, les franciliens que nous sommes mesurent leurs chances d’être là. Les paysages survolés pendant les vols du matin sont à couper le souffle. Après deux mois de confinement, pouvoir voler dans de telles conditions est une aubaine.
Les vols du matin laissent place aux cours théoriques l'après-midi. Ces cours visent à nous doter des connaissances indispensables à la bonne pratique du parapente. Elles nous forment également au passage du brevet théorique initial de pilote. À la fin de la semaine, les cours portent leurs fruits : tous les pioupious ont validé le niveau théorique dans leur carnet de vols. Un franc succès, donc, grâce aux explications claires de Michel et Loic. 
Les journées sont également rythmées par le sport. Le camping du Lou Draou dans lequel nous logions offre un très beau cadre naturel. Entre autres, nous avons pu pratiquer de l’escalade, de la randonnée et de la baignade dans le lac. 
Les soirées n’étaient pas de tout repos non plus : de nombreux barbecues ou événements de socialisation étaient organisés par les jeunes parapentistes. L’ambiance est conviviale et le cadre bienveillant. L’occasion, en somme, de nouer de belles amitiés et d’en apprendre davantage sur le parapente au contact de ceux que l'on appelle les « vautours » expérimentés. 
À plusieurs égards, l’aventure Démen’ciel constitue une véritable expérience humaine. Pour les petits oisillons, il s’agit d’une occasion en or pour progresser en parapente et engranger de l’expérience de vol. Pour les vautours, Démen’ciel est une instance de socialisation, dans laquelle priment le partage et la passion pour le parapente. Pour les encadrants, il s’agit d’une formidable initiative destinée à démocratiser le parapente et à transmettre des précieuses connaissances de vol aux jeunes générations.
Nous ne pouvons que saluer cette initiative, espérer qu’elle sera pérenne et qu’elle continuera de prospérer dans les années qui viennent. Au plaisir de tous vous revoir l’année prochaine ! 
Remerciements :
Merci aux moniteurs Michel et Loic, qui ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour nous accompagner au mieux, nous orienter et nous conseiller tout au long de cette belle aventure. Nous tenions à vous remercier chaleureusement pour votre accueil et pour la patience dont vous avez fait preuve. Sans vous, tous les progrès vers l’autonomie n’auraient pas été possibles ! 
Un grand merci également à Gwen, Erick et Hugues, qui comme d’habitude, ont tout fait pour que ce voyage se déroule sans accroc. Nous les remercierons jamais assez pour tous les efforts qu’ils ont déployés pour nous offrir un cadre optimal, propice au progrès. Leur accompagnement, leurs précieux conseils et leur bonne humeur à toute épreuve ont contribué à rendre le séjour magique. 
Nous tenions aussi à remercier la Fédération pour avoir subventionné notre stage. Des projets ambitieux pour la jeunesse continuent d’éclore tous les ans grâce à leur soutien inconditionnel. Merci pour cette aide financière apportée, qui nous permet de rendre abordable les coûts liés à la pratique du parapente. 
Enfin, merci à tous les autres acteurs impliqués sur le terrain, sans lesquels ce beau projet n’aurait pas pu exister : la ligue Paris Île-de-France de Vol Libre, le CDVL91 et les lycées Robert Doisneau et Montgeron. 

 


 

Demen’ciel 2019 ou l’envol des pioupious

Il était une fois cinq pioupious parisiens qui arrivèrent à Orcières sous la pluie. Par un jour présumé de beau temps, ils rencontrèrent Michel et Laurent, deux moniteurs fort sympathiques. Les mains moites, le cœur qui palpite, ils montèrent au décollage. Une fois le vide face à eux, un débrief s’impose et un plan de vol est alors établi. Le stress commence à s’installer chez les pioupious, mais rien ne les arrête, ils se préparent : voile étalée, parachute vérifié, sellette attachée, casque clipsé, commandes empoignées, radio allumée, ils sont prêts à décoller. Laurent au déco, Michel à l’attero, les pioupious sont alors encadrés pour bien voler.

Laurent : « pousse avec ton ventre, et maintenant pilote ! »

Les pioupious sont émerveillés par tant de beauté. Une fois la vallée traversée, Michel les dirige.

Michel : « On ne va pas embêter les écureuils, David »

              « C’est pas les soldes à Gap, Amina »

              « Ilès, commandes pas molles. »

Arriver en final, les pioupious rejoignent la terre ferme

Michel : « Laure, on atterrit sur les pieds, commence à courir. »

              « Aure, t’es trop haute, atterri sur le champs d’à côté. »

Et c’est reparti pour un deuxième tour !

La pratique ne suffit pas pour ces jeunes pioupious, la théorie est indispensable à leur apprentissage. L’après-midi se traduit donc par un moment d’échange et de partage d’expérience entre les aigles et les pioupious. Retour sur le camp de base, les pioupious sont exténués. Ils se préparent pour entamer une deuxième journée.

 

Durant leur stage, les pioupious ont connu de fortes évolutions. Ils ont gagné en autonomie !

Laurent et Michel : « Aujourd’hui, silence radio ».

Leur apprentissage les a conduits à l’obtention du brevet initial. Les pioupious sont fiers de leurs parcours. Ils ont ainsi pu évoluer dans un climat chaleureux et convivial que l’expérience Demen’ciel leur offre. L’ambiance aigles/pioupious crée une cohésion de groupe construite tout au long de ce stage.

Demen’ciel 2019 restera un souvenir inoubliable pour ces jeunes pioupious unis par le tee-shirt #Commandespasmolles !

Les pioupious remercient chaleureusement toutes les personnes ayant contribué à la mise en place et la réussite de ce stage, notamment Hugues, Éric, Gwen, Michel et Laurent

La team pioupious 2019 était composée de Laure, Aure, Amina, David et Ilès. Ils seront de retour dès 2020 !

 

 




Compte rendu stage Démen'ciel 2018

 

Nous étions 7 élèves (3 filles et 4 garçons) des Lycées Robert Doisneau de Corbeil et Rosa Park de Montgeron a avoir participé au stage Démen'ciel du 7 Juillet au 15 Juillet 2018 à Orcières Merlette. Nous étions accompagnés d'un professeur d'Eps et de deux retraités, anciens enseignants.

 

Nous sommes partis en minibus appartenant au Lycée de Corbeil et d'une voiture personnelle le tout fort chargé de parapentes, matériel de camping et affaires personnelles pour 7 jours d’activité. Arrivés en fin d'après-midi, nous installions le campement à la base de loisirs d'Orcières avant de se diriger vers la zone d'atterrissage toute proche pour effectuer nos premiers repérages.

 

Les journées se sont enchainées sensiblement sur le même emploi du temps, 8h30 rendez-vous parking de la base de loisirs pour une première navette qui nous transportait à 2000m d’altitude.Ce premier vol se réalisait dans un air calme et nous permettait chaque matin de répéter nos gammes : précision du décollage, respect du plan de vol, approche du terrain d'atterrissage et posé propre. Le second vol, l'air était déjà plus turbulent, le décollage plus ventilé et le vent à l'atterrissage pouvait être parfois soutenu. Notre progression, dans la maitrise de l'autonomie sur ce parcours maintes fois répété, fut constatée dans les deux derniers jours car les silences radios devenaient plus longs, signe que nos actions correspondaient à l'attente de nos moniteurs.

 

Chaque après-midi était consacré à un débriefing de l'activité du matin et suivi d'un cours théorique choisi par nos moniteurs.Chaque fin d'après-midi nous regagnions notre base car les conditions n'étaient pas adaptées à notre niveau de pratique pour un vol du soir.

 

Au cours de ce séjour, des professeurs d'Eps en stage de formation avec Jacky Bouvard nous ont proposé deux séances de jeux sur pente école . Nous avons beaucoup progressé sur la phase de gonflage de l'aile notamment de face.

 

Nous avons aussi beaucoup apprécié les échanges avec les autres jeunes participant à Démen'ciel qui avaient un niveau d'expertise époustouflant pour certains (pôle espoir à Font Romeu) .

 

Passons aux remerciements :

Merci à Michel et Laurent moniteurs de Ressource Parapente pour les progrès qu'ils nous ont fait faire.

Merci à Gwenael, Erick et Hugues nos accompagnateurs du club Globe Trot'air qui nous ont entourés de toute leur attention pour réaliser ce projet.

Merci à la ligue Paris Ile de France de Vol libre pour l'aide apportée.

Merci au Cdvl91 qui soutient le projet jeunes parapente en Essonne.

Merci au Lycée Robert Doisneau de Corbeil d'avoir mis le minibus à notre disposition.

 

Dernière chose : Nous avons bien entendu envie de poursuivre ce projet d'apprentissage du vol libre pour devenir pilote alors que nous allons quitter nos établissements pour nos études.

Rendez-vous est pris à Démen'ciel 2019 avec le club Globe Trot'air qui nous permet de réaliser notre rêve.

 

Amina, Juliette, Laure, Estéban, Louis, Stéphane, Sylvestre,

 

 

 


Projet "des jeunes et des ailes"

VOLER APRES LE LYCEE

 

Depuis 5 ans dans notre département, plus de 300 lycéennes et lycéens ont été initiés au parapente dans le cadre de l’Association sportive de leur établissement sous convention d’habilitation UNSS/FFVL. Parmi eux, chaque année, un groupe de 16 nouveaux élèves finalise sa découverte du vol libre par un stage d’initiation permettant de réaliser leurs premiers grands vols sur le site de Clécy en Normandie (soit environ 80 jeunes sur 5 ans).

Si le principe de la priorité donnée aux nouveaux pratiquants pour participer à ce 1er stage d’initiation a permis de toucher un grand nombre de jeunes, ce même principe a constitué un obstacle à la poursuite de l’activité pour les plus motivés d’entre eux . En effet, les actions menées dans le cadre scolaire trouvent rapidement leurs limites :

  • dès que ces jeunes veulent approfondir leur pratique du parapente en dehors des séances de pente école dans le cadre de l’AS de leur établissement

  • dès qu’ils quittent le lycée pour entamer des études supérieures

C’est pourquoi, le club local Globe Trot’air de Courcouronnes a proposé de rendre accessible le parapente à ces jeunes pratiquants en leur offrant une structure leur permettant de poursuivre leur formation de pilote de parapente au delà de la structure scolaire initiale.

2 membres du club ( H Mauras et E Vera) sont en charge de coordonner et faire vivre ce projet que nous avons intitulé

«  VOLER APRES LE LYCEE »

 

Le but du projet 

Prolonger la formation de jeunes qui veulent dépasser le simple stade de la découverte pour s’engager vers une formation dont la 1ère étape sera l’obtention du brevet initial de pilote

 

Les moyens mis en oeuvre

Pour atteindre cet objectif, la formation se déroule en 2 temps organisés par le club en direction de ce groupe jeunes :

  • Organisation de 3 ou 4 sorties journées ( samedi ou dimanche) sur les sites locaux au printemps 2018…..à préciser

  • Stage de 7 à 8 jours en juillet 2018 à Orcières Merlette dans le cadre de l’opération DEMEN’CIEL

  •  

Les conditions de participation

Les jeunes futurs pilotes doivent :

  • Avoir effectué le stage découverte en Normandie organisé dans le cadre des activités UNSS de leur lycée

  • Etre membre du club GLOBE TROT’AIR et licencié FFVL

 

L’encadrement 

L’équipe des encadrants est constituée de bénévoles qualifiés ayant une bonne expérience du public jeunes puisque 4 d’entre eux travaillent régulièrement en étroite collaboration et complémentarité avec les professeurs d’EPS responsables des structures scolaires locales.

 

Pour les sorties journées au printemps 2018 :

  • Françoise Lerique monitrice Fédérale, …..

  • Fabrice Levoyer moniteur fédéral, …….

  • Hugues Mauras animateur fédéral, membre du club GLOBE TROT’AIR

  • Erick Vera animateur fédéral, membre du club GLOBE TROT’AIR

 

Pour le stage Démenciel à Orcières Merlette 7 à 8 jours en juillet 2018 :

  • Michel Cossec, moniteur parapente DE

  • Laurent Pélissier, moniteur parapente DE

  • Hugues Mauras animateur fédéral , membre du club GLOBE TROT’AIR

  • Erick Vera animateur fédéral , membre du club GLOBE TROT’AIR